Lounis Guidjou | Sat 02/12/2017 - 07:18 EST

Coupe Du Monde 2018: Tirage, Favoris, Premiers Pronostics

Coupe Du Monde 2018: Tirage, Favoris, Premiers Pronostics
On y voit enfin plus clair dans ce premier tour de Coupe Du Monde 2018 avec le tirage au sort qui a été effectué aujourd'hui. Voici un tour d'horizon sur chacun des groupes et les différentes forces en présences.

 Auteur: Lounis Guidjou 

Tirage Coupe du Monde 2018

Chaque sélection est enfin fixée et connaît les adversaires qu'elle affrontera au mois de juin prochain en Russie. Malgré l'élimination de quelques formations habituées à la compétition quadriennale lors des qualifications, telles que l'Italie en premier lieu, mais aussi les Pays-Bas, le Chili, l'Èquateur, les États-Unis, la Côte D'Ivoire, le Ghana, le Cameroun ou l'Algérie, le plateau reste alléchant et promet un tournoi de très grande qualité.

Du 14 juin, jour du match d'ouverture Russie - Arabie Saoudite à Moscou, au 15 juillet 2018, jour de la finale toujours à Moscou, 64 matches auront lieu et détermineront le vainqueur de la 21e Coupe Du Monde. Comme toujours depuis 1998 et jusqu'à 2026, année où la Coupe Du Monde passera à 48 équipes, la première phase sera composée de 8 groupes de 4 puis suivie d'une phase à élimination directe amenant jusqu'à la finale.

Tirage Coupe du monde 2018

Trois équipes semblent se dégager en favoris de cette Coupe Du monde: l'Allemagne, championne du monde en titre et intraitable en éliminatoires en gagnant ses 10 matches, le Brésil, seul pays à n'avoir jamais manqué une seule édition du Mondial et impressionnants depuis la reprise de la sélection par Tite en juin 2016, et l'Espagne, championne du monde 2010 qui semble avoir passé avec succès la transition générationnelle marquée par échecs retentissants entre 2014 et 2016.

Derrière, 5 outsiders semblent être en mesure de soulever le trophée au Luzhniki en juillet prochain, même si elles paraissent un cran en dessous des favoris. La France et sa jeune génération exceptionnelle, le Portugal champion d'Europe en titre, la Belgique qui ressemble de plus en plus à un collectif, l'Argentine qui vaut mieux que ce qu'elle a montré en qualifications, et l'Angleterre qui au bout d'un moment va finir de décevoir en phase finale.

Enfin, d'autres équipes ont le potentiel d'être plus que des trouble-fêtes et être les surprises de la compétition, la Pologne, la Croatie, la Suisse, le Mexique, l'Uruguay, le Sénégal ou le Nigeria pourraient avoir ce profil.

Groupe A - Un groupe piège pour le pays organisateur

# Groupe Pronostics
#1 Russie Uruguay
#2 Arabie Saoudite Égypte
#3 Égypte Russie
#4 Uruguay Arabie Saoudite

Russie

Depuis la création de la Coupe Du Monde en 1930, seule l'Afrique Du Sud en 2010 a été éliminée au premier tour en étant le pays organisateur. La Russie veut à tout prix éviter pareille mésaventure mais, depuis son indépendance en 1991 elle n'a toujours pas passé le premier tour de la Coupe Du Monde. Si elle semble supérieure à l'Arabie Saoudite, on ne peut pas en dire autant vis-à-vis de l'Égypte et a fortiori de l'Uruguay.

La préparation des Russes est ratée avec de nombreuses défaites durant les matches amicaux depuis septembre 2016 et une Coupe Des Confédérations marquée par une élimination au premier tour en juin dernier. Stanislav Cherchessov l'entraîneur Russe a beaucoup de travail à accomplir pour qualifier sa formation au second tour.

Uruguay

La Céleste, solide deuxième en éliminatoires derrière le Brésil s'appuie sur ses armes habituelles qui sont l'engagement, la grinta, une solidité défensive icarnée par Godin, la doublette de choc Suarez-Cavani et un peu de roublardise. Depuis l'arrivée d'Oscar Washington Tabarez en 2006, l'Uruguay est redevenue une nation de premier plan et dans la durée. L'équipe est certes vieillissante mais forcément ne manque pas d'expérience. Ce premier tour devrait être une formalité pour eux.

Arabie Saoudite

De retour après 12 ans d'absence, les Saoudiens n'ont pas trouvé mieux que de limoger le sélectionneur qui les a qualifiés: le Néerlandais Bert Van Marwijk qui était en poste depuis 2 ans. Il avait récupéré une équipe moribonde en septembre 2015 incapable de prendre un point lors de la Coupe d'Asie cette année-là et l'a transformée en intégrant de nombreux jeunes.

Son successeur, l'Argentin Bauza, n'a pas tenu un mois. L'ancien sélectionneur Chilien, l'Argentin Pizzi, récupère le poste et semble faire figure de mercenaire, à l'instar des anciens entraîneurs de cette formation Saoudienne en Coupe Du Monde qui n'ont jamais été les mêmes que ceux qui ont qualifié l'équipe. Juste une ligne à ajouter un CV donc, et une instabilité qui n'aide pas les joueurs.

Égypte

Tout le contraire d'Hector Cuper le sélectionneur Égyptien, en poste depuis mars 2015, qui a qualifié les Pharaons après 28 ans d'absence. Le style de jeu de l'équipe est loin d'être celui aussi flamboyant que celui de l'équipe qui a remporté trois CAN consécutives entre 2006 et 2010, place à la rigueur, à la solidité défensive, aux contres rapides et à un Mohamed Salah étincelant. l'Égypte peut être l'équipe qui élimine la Russie chez elle.

Groupe B: Un derby Ibérique en ouverture

# Groupe Pronostics
#1 Portugal Espagne
#2 Espagne Portugal
#3 Maroc Maroc
#4 Iran Iran

Portugal

Le 15 juin prochain sera marqué par un choc fracassant dans ce groupe entre les Portugais et les Espagnols. Intrinsèquement les Européens sont favoris dans ce groupe mais les Marocains et les Iraniens ont des arguments solides à faire valoir.

Le Portugal s'appuiera bien évidemment sur le probable Ballon d'Or 2017, Cristiano Ronaldo, mais aussi un collectif solide comme on a pu le voir en France lors l'Euro 2016. Mais il s'appuiera aussi sur la génération de jeunes joueurs finalistes de l'Euro Espoirs en 2015 (João Mario, Bernardo Silva, William Carvalho, Raphaël Guerreiro), l'ensemble forme un groupe cohérent et un bloc difficile à contourner.

Espagne

L'Espagne fait figure de favori dans la compétition. Après les échecs cuisants lors du Mondial 2014 et l'Euro 2016, Julen Lopetegui a été nommé en juillet 2016 et son bilan est excellent, il est toujours invaincu et l'Espagne a inflingé un cinglant 3-0 à l'Italie lors du match le plus important de son mandat. Les plus jeunes ont pris les rennes de l'équipe à l'image de Thiago Alcantara ou Isco tout en étant encadrés par le meilleur défenseur du monde Sergio Ramos. Le plus dur pour les Ibériques sera de vaincre les démons des éliminations pématurées au Brésil et en France. Le fait qu'ils semblent supérieurs au Maroc et à l'Iran peut être piégeux.

Maroc

Et le Maroc a tout de l'équipe piège par excellence. Depuis l'arrivée d'Hervé Renard en février 2016, les Lions de l'Atlas sont métamorphosés. Auteurs d'une belle CAN en janvier, où ils ont été éliminés en quarts de finale à l'ultime seconde par l'Égypte, ils ont surtout réussi à se qualifier pour ce Mondial en allant chercher la qualification à Abidjan 2-0 contre les Ivoiriens avec la manière. Très solides, ils n'ont encaissé qu'un seul but au cours des éliminatoires à une période où Renard n'était pas encore le sélectionneur. Les Marocains ont un coup à jouer même si cela sera très difficile face aux deux mastodontes Européens.

Iran

L'Iran ne doit pas non plus être négligé. Sous la houlette de Carlos Queiroz depuis 6 ans, la Team Melli est à l'heure actuelle la meilleure équipe d'Asie. Invaincus depuis presque 3 ans, ils avaient bonne figure au Brésil malgré une élimination au premier tour. Queiroz s'appuie sur sa pépite Sardar Azmoun qui sera à domicile, lui évolue au Rubin Kazan, et de nombreux bi-nationaux. L'équipe Iranienne encaisse très peu de buts mais elle en marque peu aussi et le groupe semble trop relevé pour passer en huitèmes de finale.

Groupe C: Un groupe sur-mesure pour les Bleus

# Groupe Pronostics
#1 France France
#2 Australie Pérou
#3 Pérou Danemark
#4 Danemark Australie

France

L'histoire selon laquelle Didier Deschamps est chanceux lors des tirages au sort n'est pas prête de s'arrêter. La France hérite du groupe qui semble le moins relevé de la compétition et ne semble pas avoir de concurrence dans cette poule.

Les Bleus s'appuient sur un groupe jeune avec quelques jeunes prodiges tels que Kylian Mbappé, Ousmane Dembelé ou encore Adrien Rabiot et d'autres à peine plus âgés mais faisant déjà partie des meilleurs joueurs du monde comme Antoine Griezmann, Paul Pogba ou N'Golo Kanté. Cohérente, dotée d'une puissance offensive impressionnante, un bémol peut être apporté par la faiblesse relative des arrières latéraux et le débat passionné en France sur l'absence de Karim Benzema.

Australie

L'Australie semble faire figure de faire-valoir dans ce groupe, qualifiés à l'issue des barrages contre le Honduras, les champions d'Asie 2015 étaient dans la même position avant la Coupe Du Monde 2014, mais ils semblaient en pente ascendante ce qui leur a permis de faire un Mondial honorable malgré 3 défaites, aujourd'hui la pente semble descendante, de plus leur sélectionneur Ange Postecoglou a démissionné au lendemain de la qualification. Sans génie, limités, les Australiens pourront s'appuyer sur leur habituel fighting spirit et leur vétéran de 37 ans, Tim Cahill, sauveur des Socceroos contre la Syrie en pré-barrages.

Pérou

Le Pérou est enfin de retour 36 ans après sa dernière apparition, et l'arrivée de l'entraîneur Argentin Ricardo Gareca n'est pas étrangère à ce retour. Dès son arrivée, le Pérou finit troisième de la Copa America 2015, puis fait chuter le Brésil lors de l'édition suivante, avant d'être éliminée aux tirs aux but en quarts de finale par la Colombie.

En décomplexant les joueurs Péruviens, puis en prenant quelques décisions fortes comme la mise à écart de quelques anciens comme Claudio Pizarro, Gareca a pu asseoir son autorité. Mais la grosse interrogation pour les Péruviens concerne leur capitaine Paolo Guerrero, décisif dans son rôle sur et en dehors du terrain. L'attaquant est soupçonné de dopage, la réponse à cette affaire sera donnée lundi prochaine et jouera sur les chances du Pérou lors du Mondial qui ne serait pas le même avec ou sans son leader.

Danemark

Le Danemark, enfin, semble bien armé pour se qualifier au second tour. Barragistes derrière la Pologne dans un groupe difficile, les Danois sont allés écraser 5-1 l'Irlande à Dublin. Absents en 2014 au Brésil, les Scandinaves l'étaient également pour l'Euro en France l'an dernier, l'équipe semble enfin arrivée à maturité elle s'appuie sur le joueur de Tottenham Christian Eriksen, et forme un bloc compact autour de son capitaine Simon Kjaer. Capable de passer le premier tour, elle semble trop limitée pour aller plus loin.

Groupe D: Le groupe de la mort

# Groupe Pronostics
#1 Argentine Croatie
#2 Islande Nigeria
#3 Croatie Argentine
#4 Nigeria Islande

Argentine

Le groupe le plus relevé de ce Mondial semble être ce groupe D composé d'un double champion du monde de deux des meilleures équipes Européennes et de la meilleure sélection Africaine actuelle. Dans cette poule très homogène, les différents protagonistes risquent de perdre des plumes pour la suite de la compétition.

L'Argentine a vécu une campagne de qualification désastreuse et ne s'est qualifiée qu'à l'issue du dernier match en Équateur grâce à un triplé de Lionel Messi. Pourtant sur le papier, les Albiceleste ont un potentiel de favori notamment au niveau offensif avec Paulo Dybala, Angel Di Maria, Sergio Agüero, ou encore Mauro Icardi. Mais cette somme d'individualités n'arrive pas à former une équipe et défensivement on est loin d'une sécurité tous risques. Jorge Sampaoli a encore énormément de travail pour rendre son équipe aussi ethousiasmante que son Chili de 2014.

Islande

L'Islande, quant à elle, confirme que son quart de finale lors de l'Euro 2016 n'était pas un pur hasard. Premiers d'un groupe éliminatoire très relevé composé de la Croatie (déjà), de l'Ukraine et de la Turquie entre autres, les Islandais deviennent le pays le moins peuplé (330000 habitants) à se qualifier pour une Coupe Du Monde.

En reprenant la même recette qui a fait son succès, un engagement de tous les instants, une puissance physique impressionnante, et une implacable efficacité notamment sur les coups de pieds arrêtés. Mais pour une fois, ils risquent de tomber sur une équipe plus puissante physiquement avec les Nigérians. Intéressant de voir quelles solutions trouver pour parer à cela.

Nigeria

Le Nigeria est la seule équipe Africaine qualifiée en 2014 de nouveau présente en Russie. Qualifiés facilement dans le groupe Africain le plus relevé devant la Zambie, le Cameroun, et l'Algérie.

Les Nigérians ont confirmé en battant sèchement une Argentine 4-2 proche de son équipe-type malgré l'absence de Messi. Le Nigeria, toujours battu par l'Argentine en Coupe Du Monde en 4 rencontres (1994, 2002, 2010, 2014) peut-il enfin prendre sa revanche?

Offensifs, puissants, rapides, et efficaces les Super Eagles ont tout de l'équipe piège. Un gros point faible cependant l'absence d'un bon gardien de but depuis la retraite internantionale de Vincent Enyeama, mais Gernot Röhr semble l'avoir convaincu de revenir en sélection.

Croatie

La Croatie, équipe spectaculaire et complète, a réussi à se faire peur en éliminatoires, notamment en étant obligée de gagner en Ukraine pour se qualifier en barrages.

Formation dotée d'artistes comme Luka Modric ou Ivan Rakitic, capable de pratiquer un football de très grande qualité comme on a pu le voir lors du dernier championnat d'Europe, la faiblesse de cette formation se situe encore au niveau mental comme en témoigne cette élimination contre le Portugal malgré un statut d'archi-favoris. Si mentalement les Croates tiennent et que les égos sont mis de côté, alors très peu d'équipes peuvent les arrêter.

Groupe E: En douceur pour les Auriverde

# Groupe Pronostics
#1 Brésil Brésil
#2 Suisse Suisse
#3 Costa Rica Serbie
#4 Serbie Costa Rica

Brésil

Rayonnants depuis l'arrivée de Tite, ce ne sont pas les autres équipes composant ce groupe E qui semblent en mesure d'arrêter les Auriverde. La bataille pour la deuxième place s'annonce en revanche très intense.

Complets sur toutes les lignes, offensifs comme à la grande époque de Telé Santana dans les années 80, le réalisme en plus, les hommes de Tite sont probablement les grands favoris de ce Mondial. Quel contraste avec la pathétique formation concoctée par Dunga éliminée sans gloire au premier tour de la Copa America 2016.

Qualifiés depuis le mois de mars, les Brésiliens sont les premiers à s'être assuré la route du Brésil l'été prochain et il est probable qu'ils y resteront un long moment.

Suisse

Derrière, la lutte risque d'être âpre. Les Suisses partent avec une petite longueur d'avance. Réguliers depuis 6 ans, ils ont fini avec 27 points sur 30 possibles en éliminatoires mais ont quand même dû s'en remettre aux barrages qu'ils ont passé difficilement contre l'Irlande Du Nord.

La Suisse est avant tout un collectif bien huilé sans véritable star mais difficile à jouer. L'équipe "poil à gratter" par excellence, comme peuvent en témoigner les Argentins vainqueurs de la Nati au bout de la prolongation.

Costa Rica

Les Ticos, quarts de finalistes de la dernière édition, ont confirmé en enchaînant les bonnes performances depuis 3 ans et en se qualifiant facilement pour cette nouvelle édition. Mais depuis, une série de défaites nettes a cassé cette dynamique positive, rien d'alarmant encore mais les Costariciens savent qu'ils valent mieux. En s'appuyant sur le gardien Keylor Navas mais aussi sur Bryan Ruiz et Joel Campbell toujours bons en sélection, le Costa Rica peut avoir un coup à jouer.

Serbie

La Serbie réapparaît enfin dans une grande compétition après 8 ans d'absence. Et l'homme qui les a qualifiés, Slavo Muslin, a eu pour récompense d'être limogé. L'ancien international Mladen Krstajic est actuellement en charge de l'intérim, pas la meilleure façon de préparer un mondial.

Pourtant cette formation a les armes pour se qualifier au second tour, c'est un audacieux mélange de joueurs expérimentés comme Aleksandar Kolarov ou Branislav Ivanovic, d'éléménts dans leurs meilleurs années tels Adem Ljajic ou Nemanja Matic de jeunes joueurs issus de l'équipe qui a remporté la Coupe Du Monde des moins de 20 ans en 2015 comme Sergej Milinkovic-Savic. 

À l'instar de leurs prédécesseurs, les joueurs Serbes sont imprévisibles et sont capables du meilleur comme du pire. Leur plus gros adversaire peut être eux-mêmes.

Groupe F: La Mannschaft devra être sérieuse

# Groupe Pronostics
#1 Allemagne Allemagne
#2 Mexique Mexique
#3 Suède Suède
#4 Corée du Sud Corée du Sud

Allemagne

La Mannschaft devra se confronter à trois styles totalement différents pour cette entrée en lice. S'ils semblent favoris avec une certaine marge, les Allemands devront néanmoins être sérieux dans ce groupe.

L'Allemagne n'est pas le favori sans raison. Champion du monde en titre, impressionnants en éliminatoires, les Allemands n'ont pas perdu depuis cette défaite en demi-finales de l'Euro 2016 contre la France (0-2). Complète sur toutes les lignes, dotée du meilleur gardien de but au monde en la personne de Manuel Neuer, l'équipe Allemande et cette hégémonie semble partie pour durer. Joachim Löw a remporté la Coupe des Confédérations en juin dernier avec une équipe B voire C, et a donc pu faire une large revue d'effectif, il dirige cette sélection depuis 11 ans et connaît ses joueurs sur le bout des doigts.

Mexique

Le Mexique ne déçoit jamais en Coupe Du Monde mais se fait toujours éliminer en huitièmes de finale depuis 6 éditions. Passer le premier tour est le minimum pour El Tri mais franchir ce cap du deuxième tour doit être l'objectif assigné à Juan Carlos Osorio le sélectionneur. La bataille devrait être ardue pour la deuxième place contre la Suède mais les Mexicains ont un effectif assez complet et un style vif et technique, fait pour gêner les Scandinaves.

Suède

Les Suédois ont mérité leur qualification, ils ont terminé devant les Pays-Bas et un point derrière la France en phase de groupes, puis ont éliminé l'Italie en barrages. Il y a plus facile comme parcours pour se qualifier en Coupe Du Monde. Depuis le départ d'Ibrahimovic, les jeunes Suédois se sont libérés et forment un collectif soudé et compact comme en témoigne leur rencontre héroïque à Milan contre l'Italie. Une large partie de l'effectif a été championne d'Europe Espoirs en 2015 comme John Guidetti complétée d'éléments expérimentés, le Suède est la meilleure équipe scandinave, mais cela peut ne pas être suffisant pour franchir cette phase.

Corée du Sud

Les Sud-Coréens se qualifient pour la neuvième fois consécutive en Coupe Du Monde mais ce fut très juste cette fois-ci. L'équipe n'a plus rien à voir avec ses devancières offensives, pratiquant un jeu vif et aéré, on a affaire aujourd'hui à une équipe sans génie, ennuyeuse et limitée. Ce groupe semble trop relévé pour la Corée Du Sud et ce, malgré sa star de Tottenham Son Heung-Min, souvent décisif en sélection.

Groupe G: La confrontation des outsiders

# Groupe Pronostics
#1 Belgique Belgique
#2 Panama Angleterre
#3 Tunisie Tunisie
#4 Angleterre Panama

Belgique

Les deux qualifiés de ce groupe semblent déjà connus et la dernière journée qui verra leur confrontation devrait déterminer la première place. Belgique et Angleterre sont logiquement favoris, la Tunisie et a fortiori le Panama semblent un cran en dessous.

La Belgique et sa génération dorée n'arrive pas encore à faire oublier sa devancière des années 80 demi-finaliste au Mexique lors du Mondial 1986. Attendus au tournant, mais éliminés sans gloire en quarts de finale lors des 2 dernières grandes compétitions auxquelles ils ont participé, les Belges semblent avoir franchi un cap depuis la nomination de Roberto Martinez et un joueur comme Kevin De Bruyne est le détonateur de Manchester City, meilleure équipe d'Europe actuelle avec le Paris Saint-Germain. Si tout fonctionne parfaitement, cette formation sera dure à arrêter.

Angleterre

L'Angleterre est l'autre favori de ce groupe. Qualifiée facilement avec 10 victoires en 10 matches, les Anglais doivent maintenant confirmer en grande compétition. Toujours annoncés en outsiders voire en favoris les Three Lions n'ont pas atteint les demi-finales d'une compétition depuis la Coupe Du Monde 1990. Mais une nouvelle génération arrive, avec certes moins de grands noms, mais un collectif bien plus huilé, peut-être un début de changement pour cette formation qui voudra s'inspirer des sélections de jeunes couronnées de succès (champions du monde -20 ans, champions d'Europe -19 ans, champions du monde -17 ans).

Tunisie

La Tunisie revient 12 ans après sa dernière apparition en phase finale. Moins flamboyante que ses voisines d'Afrique Du Nord, la Tunisie a toujours été louée pour sa solidité et son pragmastisme.

Si elle déçoit rarement au niveau Africain en réussissant à battre des équipes intrinsèquement plus fortes qu'elle, elle n'arrive jamais à franchir cet échelon au niveau mondial. Peut-être trop de respect et pas assez d'audace, le match contre l'Ukraine en 2006 en est l'exemple flagrant.

Malheureusement, même si la Tunisie se débride enfin, ses deux adversaires semblent trop au-dessus pour être vaincus et ce malgré les coups d'éclat de Youssef Msakni ou Wahbi Khazri.

Panama

Le Panama, comme l'Islande participera à sa première Coupe Du Monde, suite logique de sa progression constante depuis 6 ans. Les Panaméens étaient à une minute d'un barrage contre la Nouvelle-Zélande en éliminatoires du Mondial 2014 mais 2 buts dans les arrêts de jeu ont mis fin au rêve. L'arrivée de Hernan Dario Gomez a relancé les centraméricains poue finalement obtenir cette qualification historique. L'objectif est déjà atteint mais méfiance cette équipe n'est pas à sous-estimer elle possède notamment un milieu solide et un impact physique intéressant, avec des joueurs imposants comme le défenseur Gabriel Torres, héros de la nation après son but libérateur contre le Costa Rica en position d'avant-centre.

Groupe H: Le groupe le plus homogène

# Groupe Pronostics
#1 Pologne Sénégal
#2 Sénégal Colombie
#3 Colombie Pologne
#4 Japon Japon

Pologne

Pas le groupe de la mort certes, mais une poule où les 4 formations sont en mesure de se qualifier avec 4 styles totalement différents. Difficile de déterminer les 2 équipes qui se qualifieront pour la phase suivante.

Les Polonais sont les têtes de série du groupe et s'appuieront bien sûr sur leur avant-centre Robert Lewandowski. Ces joueurs se connaissent parfaitement, ils évoluent ensemble depuis des années et sont arrivés à maturité. Beaucoup glosent sur leur septième place au classement FIFA, mais les Polonais ont atteint les quarts de finale du dernier Euro à l'issue duquel ils ont terminé invaincus et ont mené une campagne qualificative presque parfaite, passer le premier tour est un minimum mais les Polonais rêvent de rejoindre leurs illustres aînés troisièmes des Coupes Du Monde 1974 et 1982. Il leur faudra pour cela réussir à s'adapter à des footballs différents de ceux qu'ils ont l'habitude d'affronter.

Sénégal

Le Sénégal sera leur premier adversaire. 16 ans après leur fantastique épopée pour leur seule apparition en Coupe Du Monde, les Lions de la Teranga rêvent de faire un coup en Russie.

Sur le papier l'effectif est très intéressant, c'est un savant mélange de joueurs issus des centres de formation basés localement et de bi-nationaux coachés par Aliou Cissé le capitaine de l'équipe de 2002 et sélectionneur de léquipe olympique en 2012 dont font partie de nombreux joueurs de l'effectif actuel à commencer par le joyau Sadio Mané.

Néanmoins, si l'équipe a très fière allure il n'en est pas de même sur le terrain où le contenu des derniers matches a été moyen. Cette formation a une énorme marge de progression d'autant plus qu'elle est jeune, lorsqu'elle aura attaint sa plénitude, elle n'en sera que plus redoutable, le déclic pourrait avoir lieu en Russie.

Colombie

La Colombie avait enchanté les observateurs au Brésil il y a 4 ans par son jeu chatoyant, mélange subtil de technique et de puissance. Depuis Los Cafeteros sont rentrés dans le rang, seul James Rodriguez maintient son niveau en équipe nationale et le retour de Radamel Falcao a été un succès, mais on ne peut pas en dire autant de David Ospina ou de Juan Cuadrado, le départ à la retraite de Mario Yepes n'a pas été comblé en défense même si Davinson Sanchez commence à s'imposer comme leader à ce poste. Les Colombiens se sont compliqués tous seuls la tâche pour se qualifier et n'ont pas été loin de manquer le voyage en Russie. S'ils retrouvent le niveau atteint au Brésil, comme vu par séquences sur certains matches ils seront des adversaires difficiles à vaincre.

Japon

Meilleure équipe asiatique depuis 20 ans, le Japon semble en légère perte de vitesse depuis 4 ans, Vahid Halilhodzic a été appelé en mars 2015 pour relancer l'équipe nationale.

En lançant plusieurs jeunes dans le grand bain, il a effectué une large revue d'effectif et écarté provisoirement quelques anciens comme Keisuke Honda ou Shinji Okazaki.

Le Japon s'est fait quelques frayeurs mais s'est qualifié aisément pour la Russie, malgré la présence d'un entraîneur charismatique et un mélange d'éléments expériementés et de jeunes loups l'opposition semble trop relevée pour franchir le premier tour.

Les 32 Participants au Mondial de football 2018

Catégorie : Betting Tips

Continue ta lecture...
Betting Tips - 02/12/17
Pronostics UFC 218: Max Holloway vs José Aldo 2 la Revanche 

Ce samedi aura lieu au Little Caesars Arena l'UFC 218 avec en tête d'affiche la revanche entre Max Holloway et José Aldo à l'issue d'une carte principale alléchante qui contiendra notamment un superbe Alistair Overeem - Francis Ngannou.

Betting Tips - 02/12/17
Pronostics 15e journée de Premier League 

Cette journée est notamment marquée par le choc samedi opposant Arsenal et Manchester United. Autre rencontre intéressante la confrontation entre Chelsea et Newcastle et le derby du sud entre Bournemouth et Southampton.

Betting Tips - 14/04/17
Coupe Stanley 2017: Comment Parier Sur Les Playoffs NHL? 

Absentes des Playoffs NHL la saison passée pour la première fois en plus de 20 ans, les franchises canadiennes ont repris des couleurs avec pas moins de cinq représentantes en 2017 dont trois à l'Est (Montréal, Ottawa et Toronto) et deux à l'Ouest (Calgary et Edmonton). Une effervescence succédée d'une douche froide puisque ces cinq franchises ont entamé le premier tour par une défaite...

Betting Tips - 21/03/17
UFC 210: Cote Cormier vs Johnson 2 

Le champion UFC light-heavyweight Daniel Cormier défendra sa ceinture pour une deuxième fois le 8 avril à Buffalo à l'occasion de l'UFC 210 au KeyBank Center. Battu lors de 3e reprise il y a deux, son challenger Anthony "Rumble" Johnson revient à la charge plus "affamé" que jamais.