Lounis Guidjou |  Wed 10/01/2018 - 09:07 CET

Pari NBA: Philadelphie 76ers vs Boston Celtics London Game

Pari NBA: Philadelphie 76ers vs Boston Celtics London Game
Ce jeudi, les 76ers de Philadelphie reçoivent les Celtics de Boston à Londres dans le cadre des NBA Global Games. Depuis janvier 2013, ces matches de saison régulière en Angleterre commencent à s'installer comme un rituel habituel.
NBA - Playoff
Tuesday 07 May
Boston Celtics
Milwaukee Bucks

Boston Celtics - Milwaukee Bucks

  Cotes  

Les cotes ne sont actuellement pas disponibles pour ce match.

Le 2 novembre 1990 a été une date particulière pour la NBA, en effet le match opposant les Phoenix Suns aux Utah Jazz à Tokyo a été le premier match de saison régulière joué en dehors des États-Unis. Jusque là, seuls des matches de pré-saison avaient eu lieu à l’étranger, et le plus souvent ces matches n’opposaient pas deux équipes NBA entre elles.

Depuis, la NBA a poursuivi son effort de s’ouvrir au monde, sous l’impulsion notamment de la publicité extrêmement positive engendrée par la victoire de la Dream Team aux JO de Barcelone en 1992. Deux franchises furent formées au Canada en 1995, les Vancouver Grizzlies (relocalisés depuis à Memphis) et les Toronto Raptors, et on parlait à l’époque d’équipes créées dans d’autres pays, notamment en Europe, chose qui aurait été difficile à gérer d’un point de vue logistique.

La ligue s’est internationalisée avec de nombreux joueurs étrangers qui jouent les premiers rôles. Forcément, les matches de saison régulière à l’étranger se sont multipliés. Après le Japon, c’est le Mexique qui a accueilli un match de saison régulière en 1997. Depuis 2011, c’est en Angleterre que la NBA a posé ses bagages. Et depuis janvier 2013, tous les ans un match de saison régulière a lieu dans l’O2 Arena à la même période.

Cette saison, le match Londonien oppose deux franchises historiques de la Conférence Est, les Philadephie 76ers et les Boston Celtics. Deux équipes qui seront de nouveaux opposées le jeudi 18 janvier, mais à Boston cette fois. Deux matches ont déjà eu lieu entre les deux formations durant cette saison régulière, et par deux fois Boston l’a emporté, le 20 octobre à Philadelphie (102-92), et le 30 novembre au TD Garden de Boston (108-97).

Les Celtics ne réussissent pas aux Sixers actuellement, en effet sur les 14 derniers matches opposant les deux franchises, Boston en a remporté 13. Cet évènement délocalisé pourrait être une bonne oppotunité pour les partenaires de Joel Embiid afin de vaincre le signe indien.

100% Bonus Jusqu'à $200 Sports Interaction

Cette saison les objecifs des deux formations ne sont pas les mêmes. L’objectif des Celtics est clairement de remporter le titre et tout a été fait pour y parvenir. Tout d’abord en draftant en 3e choix le talentueux ailier Jayson Tatum, puis en signant le free agent très convoité Gordon Hayward, et surtout en récupérant à l’issue d’un échange avec Cleveland, un Kyrie Irving lassé de jouer les seconds rôles derrière LeBron James. Ce trade a provoqué le départ de deux futurs premiers tours de draft et de trois joueurs dont notamment celui qui était le franchise player Isaiah Thomas.

Pourtant, ce très bon recrutement est remis en cause dès le premier match, en effet Gordon Hayward se fracture la cheville et le tibia et devrait être out pour le reste de la saison. Qu’à cela ne tienne, Kyrie Irving assume son statut de leader, il tourne à 24.1 pts/match 3.5 rbds/match 5 pds/match 1.2 int/match, et mène actuellement l’équipe au sommet de la Conférence Est avec 33 victoires et 10 défaites. Il est bien épaulé par le rookie Jayson Tatum qui assume son rôle en l’absence de Hayward, et Al Horford à l’intérieur. L’équipe est homogène avec 7 joueurs à plus de 9 points par match et 5 joueurs à plus de 5 rebonds. Il est clair que le titre ne sera pas loin cette saison pour Boston sous la houlette du remarquable coach Brad Stevens.

Face à eux, l’objectif des Sixers est de revenir en playoffs, eux qui en ont été absents depuis 2012 éliminés en demi-finale de conférence par… Les Celtics (3-4).

Depuis cette saison-là, les Sixers ont été des adeptes du “tanking” enchaînant les saisons désastreuses, avec notamment une saison 2015/2016 catastrophique durant laquelle ils ont compilé 10 victoires pour 72 défaites et ont été proches de battre le record de pire saison pour une équipe NBA détenu par… Les Sixers en 1973 (9 victoires pour 73 défaites). La malchance a également été de la partie pour la franchise de Philadelphie. En effet, une véritable malédiction semble s’être abattue sur cette équipe sur ses premiers choix de draft. Cela a commencé par le choix de 2013 Michael Carter-Williams qui a fini rookie de l’année pour sa première saison en NBA, mais a depuis enchaîné les blessures et n’a jamais retrouvé son niveau d’alors, il a quitté Philly en février 2015.

En 2014, les Sixers obtiennent le 3e choix de draft et sélectionnent le très prometteur pivot Camerounais Joel Embiid. Malheureusement, des blessures récurrentes au pied et au dos l’empêchent de faire son entrée en NBA, il ne joue son premier match que le 27 octobre 2016, puis après 31 matches, il rechute et se blesse de nouveau au pied. Cette saison 2017/2018 est la première qu’il peut jouer en pleine possession de ses moyens, mais il reste limité à une trentaine de minutes par match, et fait l’impasse sur certaines rencontres afin de se préserver. Néanmoins, il semble s’imposer comme le probable futur meilleur pivot de la NBA. Durant cette même draft 2014 le Croate Dario Saric est récupéré en 12e position, mais il a souhaité se perfectionner en Europe avant d’arriver dans la grande ligue au début de la saison 2016/2017 et y faire bonne figure.

En 2015, le pivot Jahlil Okafor est drafté en 3e position. Après de bons débuts, les blessures s’en mêlent ainsi que des problèmes extra-sportifs, il finit par quitter Philadephie en décembre dernier pour Brooklyn avec un sentiment de gâchis. Et la série noire continue. En 2016, Philadelphie récupère le 1e choix de draft c’est le talentueux Australien Ben Simmons qui est choisi, et encore une fois, c’est une saison blanche pour un drafté. Il se fracture le pied un mois avant le début de la saison 2016/2017 et ne fait ses débuts dans la grande ligue que le 18 octobre 2017, soit plus d’un an après la draft. Ses débuts prometteurs en font le favori pour le titre de rookie de l’année 2018.

Pronostic: Philadelphie Sixers Vainqueur Sports Interaction

Pour boucler la boucle, cette saison les Sixers ont encore eu le 1e choix de draft en 2017, c’est sur le meneur de jeu Markelle Fultz que celui-ci s’est porté, et encore une fois le drafté s’est blessé à l’époque après seulement 4 matches de saison régulière. Néanmoins, son retour semble proche, il sera d’ailleurs du voyage à Londres même s’il ne devrait pas jouer.

Cette liste hallucinante de blessures chez les draftés Philadelphiens explique le fait que cette équipe soit en continuelle reconstruction depuis quelques années. Mais les étoiles semblent enfin s’aligner cette saison, Embiid et Simmons tiennent le coup physiquement, Saric s’est parfaitement adapté au style de jeu NBA, et Fultz va revenir prochainement. En ajoutant le recrutement intelligent du free agent J.J. Reddick, joueur expérimenté au sein d’un effectif jeune, les Sixers seront à n’en pas douter une des équipes à suivre dans le futur.

La jeunesse de l’effectif et le manque de dureté lors des moments chauds sont encore des embûches pour l’effectif de Brett Brown, mais l’avenir de cette équipe semble plein de promesses. Joel Embiid est le leader de cette équipe et un futur grand nom de la ligue, si les blessures le préservent. Il tourne à 23.8 pts/match, 10.9 rbds/match, 3.4 pds/match et 2 ctres/match en ne jouant que 31.8 minutes par rencontre. Ben Simmons a déjà effectué 4 triples-doubles dans sa jeune carrière de 3 mois en NBA à seulement 21 ans.

Toutes ces bonnes nouvelles, conjuguées à un retour en forme et 4 victoires de suite pour les Sixers après un mois de décembre calamiteux, font que les jeunes partenaires d’Embiid pourraient profiter de ce match à Londres pour frapper un grand coup et battre les Celtics, qui restent actuellement sur 6 victoires consécutives et partent logiquement favoris.

NBA
NBA
playoff - 5ème journée
Journée
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Score 1 2
Tuesday 07 May
Term. Boston Celtics 101 - 113 Milwaukee Bucks 1.86 2.00
Term. Houston Rockets 112 - 108 GS Warriors 1.91 1.91
Wednesday 08 May
Toronto Raptors 02h00 Philadelphia 76ers 1.40 3.10
Denver Nuggets 04h30 Por 1.52 2.75
Thursday 09 May
Milwaukee Bucks 02h00 Boston Celtics 1.20 5.00
GS Warriors 04h30 Houston Rockets 1.40 3.10
Friday 10 May
Philadelphia 76ers 02h00 Toronto Raptors
Por 04h30 Denver Nuggets
Houston Rockets 22h00 GS Warriors

Catégorie : News

Tag : basketball , nba

Réagissez à cette actu !
Continue ta lecture...
News - 09/01/18
Pari NBA: Pronostics Vainqueur et Projections Pour 2018 
Après presque trois mois de compétition, nous sommes à mi-chemin de la saison régulière NBA 2017/2018. Potentiels vainqueurs du titre, potentiels qualifiés en playoffs. Un tour d'horizon sur les actuelles forces en présence.
Lire l’article 
News - 30/12/17
UFC 219: Cyborg-Holm Plus Grand Combat de l’Histoire du MMA Féminin? 
La dernière soirée UFC de l'année 2017 aura lieu ce samedi. Une année dans l'ensemble décevante mais qui s'achève par une carte principale alléchante avec en combat vedette le duel entre Cristiane Justino alias Cyborg et Holly Holm.
Lire l’article 
News - 23/12/17
Clasico: le Barça Pour Frapper un Grand Coup à Madrid? 
Ce samedi à 13h (heure locale), aura lieu le match qui divise le plus la planète. À Bernabeu, le Real Madrid (4e) reçoit le FC Barcelone (1e). Les Catalans peuvent ici trouver l'occasion de creuser un écart conséquent sur ses adversaires.
Lire l’article 
News - 23/12/17
Pronostics Premier League: A Qui Profitera le Nul entre Arsenal et Liverpool? 
Ce samedi 23 décembre, au lendemain du match nul entre Arsenal et Liverpool (3-3) à l'Emirates Stadium, 9 matches auront lieu pour le compte de la 19e journée de Premier League. Petit tour d'horizon sur ces rencontres.
Lire l’article