Lounis Guidjou | Sun 05/11/2017 - 18:46 EST

Le Point sur les Candidats à la Ligue des Champions

Le Point sur les Candidats à la Ligue des Champions
Quatre journées ont eu lieu dans cette phase de groupes de Champions League, et les fortunes sont diverses pour les têtes d'affiche de la compétition. Le point sur les équipes favorites pour soulever le trophée à Kiev le 26 mai prochain.

 Auteur: Lounis Guidjou 

Un Petit Tour Et Puis S'en Vont

Trente-deux équipes sont encore en lice actuellement en phase de poules de la plus prestigieuse compétition de clubs, et seules trois formations sont officiellement éliminées: Anderlecht (Groupe B), le Celtic Glasgow (Groupe B), et le Feyenoord Rotterdam (Groupe F). Néanmoins, ces formations peuvent toujours se qualifier mathématiquement pour l'Europa League en accrochant la troisième place de leur groupe (place qu'occupe actuellement le Celtic dans le Groupe B).

Qu'en est-il des formations attendues comme prétendantes à ne pas avoir pour seul objectif d'atteindre un printemps européen? Un baromètre entre les douze équipes capables d'aller au bout, en fonction de leur forme actuelle peut permettre d'y voir un peu clair. D'autres formations, ayant un autre statut sur le papier, ont fait parler d'elles également au travers leurs bonnes performances.

Où en sont ceux considérés comme favoris de ce tournoi?

Cote Pari Sportif Vainqueur Champions League 2017-2018

#12 Atletico Madrid (3e du Groupe C) - Diego Costa arrive trop tard

Incapables, en deux matches, de battre le petit poucet du groupe qu'est Qarabag (deux fois 1-1), les Espagnols sont en position très défavorable et n'ont plus leur destin entre leurs mains. La faute aussi, à une défaite lors de la deuxième journée, à domicile, contre Chelsea (1-2).

Les Colchoneros sont victimes d'un manque flagrant d'efficacité en attaque, à l'instar de leur star Antoine Griezmann auteur d'un seul but et sur penalty. L'arrivée de Diego Costa en janvier prochain arrivera vraisemblablement trop tard, l'élimination semble imminente.

Seul motif de satisfaction, l'installation quasi-définitive au milieu de terrain du jeune Ghanéen Thomas Partey sauveur de son club contre Qarabag mardi.

#11 Naples (3e du Groupe F) - L'Italie plutôt que l'Europe

En tête de Serie A avec dix victoires et un nul, les Napolitains ont déjà perdu trois fois en quatre rencontres dans ce groupe F. Et pourtant ils ont livré deux énormes parties contre Manchester City notamment lors de la deuxième mi-temps du match aller à l'Etihad Stadium, mais ils ont été vaincus deux fois (1-2 et 2-4). La défaite initiale en Ukraine (1-2) contre le Shakhtar risque de coûter cher au final, Naples se retrouve à six points des Ukrainiens et n'ont plus leur destin en mains.

Ils devront battre leur adversaire direct à San Paolo le 21 novembre prochain tout en assurant une meilleure différence de buts particulière, et croiser les doigts pour que City gagne en Ukraine, tout en aller gagner à Rotterdam contre le Feyenoord lors de la dernière journée. Mission difficile, d'autant plus qu'ils ont perdu pour une longue durée leur talentueux arrière gauche Algérien Faouzi Ghoulam, victime d'une rupture des ligaments croisés au genou droit.

#10 Chelsea (2e du Groupe C) - Officiellement Kanté-dépendant

Avec N'Golo Kanté, les Blues ont gagné leurs deux premiers matches de façon probante (6-0 contre Qarabag, 2-1 chez l'Atletico Madrid), sans le métronome Français c'est un nul (3-3) et une défaite (0-3) contre la Roma. Dire que Chelsea est Kanté-dépendant est une réalité.

Les Anglais ont paru empruntés contre les Italiens et c'est notamment au milieu de terrain qu'ils ont été mangés par la Louve Romaine. Ça devrait passer pour les huitièmes de finale, d'autant plus que Kanté devrait être de retour ce week-end en Premier League, mais Antonio Conte doit trouver une solution complémentaire en cas de nouvelle absence du petit milieu. Morata doit aussi retrouver son efficacité en championnat qui lui fait défaut en LDC, avec un seul but marqué.

#9 Liverpool (1e du Groupe E) - Avalanche de buts garantie

Profitant de la faiblesse de Maribor en les battant sèchement deux fois (7-0 et 3-0), les Reds sont premiers du groupe et en position favorable. Une victoire sur les deux derniers matches à Séville ou contre le Spartak Moscou à Anfield devrait suffire.

Si l'attaque est plus qu'intéressante, avec notamment un Mohamed Salah en très grande forme, les Anglais ne sont guère rassurants en défense avec un axe central lourd et une hiérarchie de gardiens pas très bien établie entre les peu rassurants Loris Karius et Simon Mignolet. En revanche, le retour imminent du formidable Sadio Mané est une bonne nouvelle pour l'entraîneur Jürgen Klopp.

#8 Juventus (2e du Groupe D) - Un sacre pour la der de Buffon?

Le début de saison est poussif pour les Bianconeri, troisièmes de Serie A à seulement trois points de Naples. Battus nettement par le Barça en ouverture (0-3), les recontres suivantes ont été peu rassurantes avec deux victoires à domicile sans saveur contre l'Olympiakos (2-0) et le Sporting Lisbonne (2-1) et un nul arraché à Lisbonne (1-1).

Pour la dernière saison de leur gardien Gianluigi Buffon, ses coéquipiers souhaiteraient lui offrir ce trophée qui lui a toujours échappé malgré trois présences en finale. La qualification semble en bonne voie car une seule victoire suffit, et on peut compter sur les Italiens qui semblent encore en rôdage pour être à un tout autre niveau au début de la phase à élimination directe.

#7 Bayern Münich (2e du Groupe B) - Avis de tempête sur l'Europe 

Depuis le retour de Jupp Heynckes aux manettes le 6 octobre dernier, les Bavarois ont remporté cinq victoires dont deux en Champions League à chaque fois contre le Celtic Glasgow (3-0 et 2-1). Le fameux choc psychologique semble avoir fonctionné, car sous Carlo Ancelotti, le Bayern paraissait malade avec un groupe qui semblait en froid avec son entraîneur.

La lourde défaite contre le PSG au Parc Des Princes (0-3) a scellé le sort de l'Italien, et depuis le Bayern a même repris la tête en Bundesliga. L'absence jusqu'à la fin de l'année de leur muraille Manuel Neuer pénalise les Allemands mais déjà qualfiés au tour suivant, le Bayern sera présent et à son meilleur niveau en huitièmes de finale. Dernier challenge pour cette phase de poule, prendre la première place du groupe au PSG, ce qui semblera difficile.

#6 Real Madrid (2e du Groupe H) - Un champion en titre au petit trot

Après deux victoires pleines d'autorité contre l'Apoel Nicosie (3-0) et à Dortmund face au Borussia (3-1), les Madrilènes ont manqué leur double confrontation face à Tottenham.

Accrochés à Bernabeu par les Anglais (1-1) malgré une nette domination, les Merengue ont subi une véritable claque à Wembley lors du match retour (1-3). Battus dans tous les compartiments du jeu et dans l'envie, les coéquipiers de Cristiano Ronaldo vivent un automne difficile, même si cela semble plus être un trou d'air qu'une fin de cycle.

Deux points suffisent au Real pour passer au tour suivant et le tenant du titre ne sera pas une équipe facile à éliminer surtout avec les retours annoncés de Gareth Bale et Daniel Carvajal.

#5 Manchester United (1e du Groupe A) - Le loup dans la bergerie

Un bilan parfait de quatre victoires en quatre matches ne suffit pas aux Mancuniens pour être officiellement qualifiés, mais si celle-ci n'est pas encore mathématique elle est probable à 99.9% au vu des nettes victoires contre ses adversaires directs.

Les Red Devils ont dominé le FC Bâle (3-0), se sont imposés à Moscou contre le CSKA (4-1) et ont fait le plein contre Benfica (1-0 et 2-0). Si le bilan comptable est excellent, il l'est moins en terme de contenu avec des victoires teintées d'un réalisme froid. L'équipe reste jeune et possède une grosse marge de progression, et face à une opposition plus relevée au tour suivant les Anglais semblent capables de répondre présents. D'autant plus qu'avec les retours de blessure d'Éric Bailly et Paul Pogba, les options seront plus nombreuses pour José Mourinho.

#4 Tottenham (1e du Groupe H) - Le parfait outsider 

Tombés dans un groupe difficile dans lequel ils n'étaient qu'outsiders, les Spurs se sont déjà qualifiés en huitièmes de finale après quatre matches seulement, et ont même quitté ce statut.

Nets vainqueurs d'entrée contre le Borussia Dortmund (3-1), les hommes de Mauricio Pochettino ont confirmé à Chypre en battant l'Apoel Nicosie (3-0). Mais c'est lors de la double confrontation contre le Real Madrid que les Anglais ont impressionné. Après un nul obtenu en Espagne (1-1), grâce à une solide défense et un Hugo Lloris exceptionnel, Harry Kane et ses coéquipiers ont battu nettement les tenants du titre à Wembley (3-1) grâce à un jeu flamboyant et un Dele Alli étincelant.

Si les Londoniens jouent à ce niveau, ils peuvent aller loin dans la compétition.

#3 FC Barcelone (1e du Groupe D) - Des Catalans fidèles au poste

Une première phase assez tranquille pour les Catalans qui ont juste besoin d'un point pour se qualifier en huitièmes de finale. Après un été difficile qui a vu le départ de Neymar, l'échec dans le recutement de Philippe Coutinho et la longue blessure d'Ousmane Dembelé, les Blaugrana peuvent toujours s'appuyer sur Lionel Messi, décisif lors du succès initial contre la Juventus pour la revanche des quarts de finale de la saison dernière (3-0).

Poussifs au Portugal contre le Sporting avec une difficile victoire obtenue 1-0, les Barcelonais ont assuré contre l'Olympiakos (3-1) puis ont été accrochés au Pirée lors du match retour (0-0), un score miraculeux pour les Grecs tant ils furent dominés par le Barça. Un point et les portes du tour suivant seront ouvertes. Nettement en tête de la Liga, excellents dans le contenu, les partenaires de Luis Suarez seront encore des prétendants crédibles pour le sacre final. 

#2 Manchester City (1e du Groupe F) - Guardiola de retour au sommet

Il lui aura fallu une saison de réglages, mais maintenant cela est terminé, Josep Guardiola a fait de son équipe une machine de guerre. Les Citizens sont actuellement injouables aussi bien en Premier League où ils caracolent en tête, qu'en Champions League où ils sont déjà qualifiés après quatre victoires en autant de matches.

Brillants vainqueurs aux Pays-Bas contre le Feyenoord (4-0), puis contre le Shakhtar (2-0), les partenaires de Kevin De Bruyne ont passé avec succès le test Napolitain en battant deux fois les très bons Italiens (2-1 et 4-2) même s'ils furent ballotés notamment lors du match aller. 

Équipe spectaculaire et efficace, capable de marquer à tout moment, Manchester City n'a pas une défense centrale à la hauteur de son secteur offensif, mais cette équipe est, à n'en point douter, actuellement l'une des meilleures équipes du monde.

#1 Paris Saint-Germain (1e du Groupe B) - Paris, bientôt capitale du foot?

Dix-sept buts marqués, zéro but encaissé, quatre nettes victoires, une qualification déjà assurée, un jeu spectaculaire, une défense solide, les superlatifs ne manquent pas pour qualifier le PSG.

Les joueurs de la capitale Française sont d'un niveau étincelant, le tout en donnant parfois une impression de facilité et de ne pas forcer. Ce fut flagrant lors de la double confrontation contre Anderlecht (4-0 et 5-0) où les Parisiens marquaient lorsqu'ils accéleraient mais jouaient le reste du temps à un rythme tranquille. Le test contre le Bayern fut passé avec brio (3-0) et a prouvé que les Parisiens ont peut-être enfin le gardien qui leur manquait en la personne d'un Alphonse Aréola qui semble (enfin) atteindre un très haut niveau cette saison.

En dépit de la faiblesse de ce groupe B qui vit également les Parisiens écraser le Celtic à Glasgow (5-0), l'équipe Parisienne semble enfin prêt pour remporter cette compétition. Si le PSG et son trio d'attaque Neymar-Cavani-Mbappé maintient ce niveau, il n'en sera pas loin.

Rang Bonus Type de Bonus Dépôt mini. Revue C'est Parti !
#1
#2
#3

Les Invités Surpises 

AS Rome - 1e du Groupe C

Après un départ poussif voyant les Giallorossi accrochés à domicile contre l'Atletico Madrid (0-0), puis gagner difficilement en Azerbaïdjan contre Qarabag (2-1), ceux-ci se sont relancés en prenant quatre points contre Chelsea lors de leur double confrontation contre les Londoniens. Impressionnants au Stadio Olimpico où ils ont écrasé les Anglais 3-0 mardi, les Romains n'ont plus que trois points à prendre en deux matches pour assurer leur qualification en huitièmes de finale. Sous l'impulsion d'un Stephan El Shaarawy renaissant et d'un Edin Dzeko qui confirme être l'un des meilleurs avant-centres du monde, les Romains peuvent être la surprise de la compétition.

Besiktas - 1e du Groupe G

Par leur recrutement intelligent (arrivées de Pepe, Gary Medel, Caner Ekin), les Turcs confirment leur excellente saison 2016-2017 conclue par un titre de champion de Turquie et un quart de finale d'Europa League. Ils ont pris dix points sur douze possibles dans un groupe homogène avec notamment deux probantes victoires à Porto (3-1) et Monaco (2-1). 

Même s'ils ont été bousculés par les Monégasques mercredi (1-1), les Stambouliotes seront difficiles à battre, surtout dans leur chaudron du Vodafone Park si bruyant qu'il a forcé le joueur du Red Bull Leipzig, Timo Werner à sortir du terrain, lui qui ne pouvait plus supporter les décibels émis par les supporters Turcs. Un seul point suffit à Besiktas pour se qualifier au tour suivant.

Shakhtar Donetsk -2e du Groupe F 

Un point, voilà ce qu'il manque aux Ukrainiens pour s'assurer une qualification pour la suite. La victoire 2-1 lors de la première journée contre Naples, l'un des deux favoris du groupe, a toute son importance. Face au maillon faible du groupe, le Feyenoord Rotterdam, les hommes de Paulo Fonseca ont pris les six points (2-1 puis 3-1) et sont en ballotage très favorable sous l'implusion de leur duo Brésilien Taison-Bernard, une tradition dans ce club friand de recrutement efficace dans le pays hôte de la dernière coupe du monde.

Une place d'autant plus méritoire que le Shakhtar ne joue plus dans sa ville de Donetsk depuis trois ans, à cause des évènements ayant actuellement lieu dans l'est de l'Ukraine. Néanmoins, le Shakhtar ne semble pas capable d'aller plus loin que les huitièmes de finale.

La prochaine journée aura lieu les 21 et 22 novembre prochain et devrait donner une lieu à quelques rencontres intéressantes telles que Atletico Madrid - AS Rome, Juventus - FC Barcelone, FC Séville - Liverpool, ou encore Naples - Shakhtar Donetsk.

Calendriers / RésultatsChampions League

Catégorie : News

Continue ta lecture...
News - 11/11/19
Côtes et pronostics NFL: Qui sera qualifiera pour les Playoffs? 

Après neuf semaines de compétition au sein de la NFL, nous nous rapprochons de plus en plus des playoffs du Super Bowl 2021. Quelle seront les équipes qui se qualifieront pour les séries éliminatoires?

News - 08/11/19
Côtes et pronostics Andy Ruiz vs Anthony Joshua : Le retour du roi déchu? 

C'est le combat le plus attendu de l'année! Le 7 décembre prochain, Andy Ruiz et Anthony Joshua s'affrontent de nouveau à Diriyah en Arabie Saoudite pour une revanche qui s'annonce passionnant.

News - 18/10/19
Côtes et Pronostics pour la NBA 2019-20: Les Lakers favoris pour le titre? 

A l'occasion de la saison régulière 2019-2020 qui débutera le 22 Octobre, retrouvez dans cet article les côtes et pronostics des équipes favoris pour remporter le titre de champion NBA 2020.

News - 16/10/19
Côtes et pronostics Open d'Australie 2020: Quelles sont les chances de Bianca Andreescu ? 

Les fans de la balle jaune verront la saison reprendre dès le 09 janvier 2020 avec l'Open d'Australie où Bianca Andreescu, nouvelle star du tennis mondial, est citée parmi les favorites du tournoi.