Nouvelle loi sur les paris sportifs au Canada
Légalisation

Nouvelle loi sur les paris sportifs au Canada

Un changement majeur vient d'être approuvé au Canada sur la loi d'État régissant les paris sportifs. Désormais, il sera possible de parier uniquement sur une seule et même rencontre. Ce n'était plus le cas depuis la fin du siècle dernier.

Discutées depuis plusieurs mois, les résolutions conjointes autour d'une modification de la loi, se sont vues rattacher sous le projet de loi C-218, promulgué aux premières lectures par le gouvernement dirigé par Justin Trudeau, de son côté sous le numéro C-13 - nous y reviendrons. Accepté à la chambre des communes lors de la troisième lecture, le projet est désormais en route vers le Sénat pour une acceptation fort probable. 

Selon toute vraisemblance, une nouvelle loi sur les paris sportifs au Canada devrait donc voir le jour dans les prochaines semaines. Un changement majeur que l'on vous explique. 

Possibilité de parier sur une seule rencontre 

Avec l'adoption d'un tel projet de loi, à 303 votes pour et 15 contres, des mots forts à hauteur de ce que la précédente loi promettait, sonne tout simplement comme une décriminalisation du pari sur une seule cote. Bien évidemment, les sites de paris sportifs et nos bookmakers en tête, pourront désormais adapter leur offre et accepteront de valider un seul et unique pari. 

Illégal depuis plusieurs décennies, le changement est total et brutal. En attendant la validation définitive, la manière de jouer pour certains canadiens risque de drastiquement changer. Il sera possible de parier uniquement sur une rencontre de NFL, NHL ou toute discipline professionnelle de votre choix et soumise aux cotes des bookmakers. 

Aujourd'hui, les autorités compétentes s'apprêtent à accompagner les joueurs et sites de paris sportifs pour qu'une telle évolution se mette en marche en bonne et due forme. La modification du système de cote en pari multiple ou simple est probablement envisageable mais rien n'a pour le moment fuité. 

Avançant dans l'ombre actuellement, il est impossible de dire si les cotes changeront chez nos bookmakers. 

 

sportsbook betting in canada

Pourquoi tant de réticences ? 

Les ligues majeures comme la NHL se sont très longtemps montrées réticentes à une telle légalisation dans certains pays. Pour une seule et simple raison notamment : le trucage de matches à des fins financières apparaît bien plus évident et simple. L'infiltration de réseaux criminels spécialistes des paris sportifs devient une éventualité plus forte lorsque l'on accepte une telle modification. 

Principalement, les risques de trucage sont fort logiquement majoritaires sur des sports individuels, en particulier le tennis qui souffre de ce fléau depuis plusieurs années en Europe, auprès de joueurs classés parfois au-delà de la 200e place mondiale. 

Malheureusement, la situation financière actuelle ne prête pas non plus à une telle modification de la loi selon les élus réfractaires ou les spécialistes du sport et du pari sportif ayant fait preuve d'indignation aux prémices de ce nouveau projet. 

La situation de certains athlètes voire plus gravement et fatalement, d'arbitres semi-professionnels poussent encore plus le crime organisé à pousser le trucage et à prendre le contrôle de certaines rencontres. L'appât financier est toujours ce qui compte le plus et l'attrait se fait bien évidemment, plus aisément lorsque le pari sur un seul match ou évènement est possible. 

Quid des courses hippiques ? 

Initialement, le projet C-218 des conservateurs comportait les mêmes bases que celui proposé par le gouvernement libéral de Justin Trudeau, à savoir le C-13. 

La seule différence majeure résidait dans l'éloignement des paris hippiques au coeur de cette singularité de pari. 

Le projet C-218 a donc été modifié pour se rapprocher du C-13 et ainsi, exclure toute nouveauté autour du monde équin qui garde toutes ses dispositions actuelles. Pour le moment. 

Ne prévoyez donc aucun changement dans votre manière de parier autour d'évènements hippiques majeurs du sport nord-américain comme peut l'être par exemple, la triple couronne avec notamment, le Kentucky Derby qui attire la convoitise chaque année. 

Que disent les lois d'autres pays ? 

En Europe et ce, depuis l'instauration et la légalisation du pari sportif en ligne, il est possible de parier uniquement sur une seule rencontre ou une seule cote. Du côté de la France, on peut même qualifier cette pratique de coutume. 

En Grande-Bretagne, au coeur de pays où le pari sportif est ancré dans les générations depuis un long moment, les paris combinés sont eux, très fréquents. Cette pratique a d'ailleurs eu le mérite de s'implanter auprès de leurs (presque) voisins français, belges, allemands, espagnols, etc. Au fil des années, les parieurs ont rapidement compris qu'ils pouvaient amasser plus de gains en alignant les cotes et ainsi, faire grandir la cote principale. 

Chez nos voisins américains, tout a changé en 2018. Eldorado du jeu, l'État du Nevada était le seul autorisant ses habitants et/ou visiteurs à parier uniquement sur une rencontre. Une décision de la Cour suprême statuant que tous les ressortissants américains devaient profiter des mêmes droits qu'importe leur État de résidence a donc tout changé. 

Depuis, 12 États ont d'ores et déjà adopté des lois permettant à leurs habitants de parier sur une seule et même rencontre. Qu'il s'agisse de hockey, baseball, football ou n'importe quel autre sport, les droits des parieurs et les actions des bookmakers ont totalement changé. 

Un accompagnement permanent 

Peu importe les prochaines évolutions, parisportif.ca ne manquera pas de vous tenir informés et de continuer à vous proposer les meilleures cotes sur les plus grands évènements sportifs du Canada mais également de la terre entière. 

N'hésitez pas à suivre nos actualités, consulter nos guides de paris sportifs et visitez les différents sites de nos partenaires bookmakers. 

    Afficher tous les Meilleurs Sites de Pari Sportif